VDM : Vidéo - Une otarie donne une gifle à un kayakiste avec… un poulpe

VDM : Quand la nature reprend le dessus, ça fait mal !

Publicité
NewsPar VDM /vendredi 28 septembre 2018 10:00Illustration- © iStock

Bon, une otarie qui donne une gifle à un homme, c’est déjà pas mal. Mais une otarie qui gifle un homme avec un autre animal marin, alias un poulpe, c’est encore mieux! Enfin, sauf pour la joue de ce kayakiste qui doit encore porter les traces des tentacules.

Décidément entre les dauphins en rut qui attaquent les vacanciers et les otaries qui viennent gifler les hommes… les balades en mer deviendraient presque dangereuses. La scène s’est passée en Nouvelle-Zélande, au large de Kaikoura, dans le Sud de l’île. Un kayakiste, du nom Kyle Mulinder, était parti au large pour une balade qu’il a immortalisé avec sa GoPro.

Au cours de cette journée sportive, il s’est tout simplement retrouvé au beau milieu d’un combat entre deux animaux marins: une otarie VS une pieuvre. L’otarie tentait d’attraper le poulpe pour en faire son repas. Mais en lui secouant la tête hors de l’eau, c’est finalement le kayakiste qui a récolté les pois cassés de cette lutte acharnée, en se prenant la pieuvre en pleine face.

Voir cette publication sur Instagram

Wrong place, right time. 😂 Yes I got slapped in the face with an octopus by the seal! I know crazy right. Here’s the story. Last weekend I was out testing the new #GoProHero7 with @kaikourakayaks and my mate @taiyomasuda. After a fun paddle around the peninsula catching waves we spotted a giant male seal fighting an octopus. Before we knew it the fight came to us and well the rest is slap to the face 😂 I’m not sure who got more of a surprise the seal, the octopus or me. Either way the octopus held onto the bottom of kayak for some time before our guide was able to get it off with his paddle then it swam away to fight another day. True story. #GoPro #Kaikoura #Hero7Black #GoProANZ

Une publication partagée par Kyle Mulinder | New Zealand (@barekiwi) le

Pas de chance pour lui mais nous, en revanche, ça nous a fait beaucoup rire.