VDM : VDM ou pas ? Vinci demande aux automobilistes de rembourser les opérations "péages gratuits"

VDM : Un bien bel acte de générosité.

Publicité
NewsPar VDM /mardi 18 décembre 2018 05:00Illustration- © iStock

Ce sont parfois les gens considérés comme les plus sérieux qui font ou disent les choses les plus loufoques. Un peu comme Vinci Autoroutes qui a invité les automobilistes ayant profité des opérations "péages gratuits" des gilets jaunesà payer ce qu’ils doivent à la société.Celle-ciprécise en effet que ces opérations ont été menées contre sa volonté et qu’elle va donc prochainement écrire aux personnes ayant pu être identifiées.

Vous êtes passé sans payer à un péage lors du mouvement des "gilets jaunes"? Voici comment Vinci compte vous retrouver https://t.co/qorxlCbNC7 pic.twitter.com/BnZUFK1cuu

— Nice-Matin (@Nice_Matin) 17 décembre 2018

Mais l’étrangeté de cette demande résideau moins autant dans son contenu que dans la nature de Vinci Autoroutes. Et pour cause,l'entreprise appartient au groupe Vinci dont le chiffre d’affaires annuel 2017 a dépassé les 40 milliards d’euros pour un résultat net de 2,747 milliards d’euros. Ainsi, on peut donc s’étonner qu'elle juge opportun de demander un remboursement à des Français ayant retourné le pays à cause d’un pouvoir d’achat jugé trop faible.

En fait, la demandea surpris jusqu'àBenjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, qui l’a jugée “incongrue” et a incité les dirigeants de Vinci à aller voir les gilets jaunes sur les ronds-points. Mais si le gouvernement a clairement choisi son camp, il est probable que la loi soit du côté de l’entreprise. Qu’on partage ou pas le combat des gilets jaunes, il est indéniable que les ressources de Vinci Autoroutes ont été confisquées et qu’elle a dû perdre un peu d’argent à cause des passages gratuits. Toutefois, cela reste bien faible par rapport aux pertes engendrées par les casses et incendies qui ont visé certains péages. Les automobilistes n'ont, pour leur part, fait que passer.

Le porte-parole du gouvernement trouve "très incongru" le fait que Vinci veuille faire payer les automobilistes passés pendant les opérations "péage gratuit" #GiletsJaunes#8h30Politique pic.twitter.com/PMxwVGC9VL

— franceinfo (@franceinfo) 18 décembre 2018

Le droit doit-il reculer devant la colère populaire ? Doit-il au contraire être respecté en toute situation ? Les grandes entreprises doivent-elles faire leur part pour faciliter la vie des Français, en évitant notamment ce genre d’écueil ? Dites-nous ce que vous en pensez !