VDM : VDM a sélectionné pour vous, les plus belles perles d’un croque-mort

VDM : Attention, vous allez sûrement (mourir de) rire !

Publicité
NewsPar VDM /jeudi 1 novembre 2018 05:00Illustration- © iStock

Ici, à VDM, on est tombé sur un livre très drôle que l’on souhaite partager avec vous en cette période d’Halloween. Dans l’ouvrage Mes sincères condoléances: mémoires incroyables d’un croque-mort, l’auteur, Guillaume Bailly, un croque-mort donc, partage histoires et anecdotes de son quotidien. Ces dernières sont parfois improbables, souvent drôles à en pleurer, absurdes ou génantes etc.

Alors on s’est dit qu'on allait vous en présenter quelques-unes. Ouais, on est comme ça à VDM : on aime partager!

La rentabilité avant tout

"Non, franchement, une formation de secouristes, dans les pompes funèbres, j’y suis opposé. C’est contre-productif."

Réaliste

"Les progrès de la médecine? Et ils y pensent, aux petits commerces de proximité?"

La base

"Donc, tu travailles aux pompes funèbres? Oui. Mais… Mais… Tu as déjà vu des morts, en vrai?"

Perspicace

"Au moins, dans ton métier, il n’y a pas de chômage!"

Et bon week-end au fait!

"L’assistant funéraire est heureux: vendredi, 18 heures. Il va pouvoir profiter de son premier samedi-dimanche depuis un mois. Guilleret, il traverse le funérarium pour se rendre au parking, croise une famille, et machinalement lance un joyeux: bon week-end, à lundi!"

La règle d’or

"Il ne faut pas mélanger travail et plaisir: on ne couche jamais avec un client. Dans les pompes funèbres, crois-moi, ça prend tout son sens."

C’est pas faux

"Au moins, tes clients ne sont pas pénibles !"

La sympathie

"Je suis venu les mains vides. Après tout, on fait des cadeaux à la naissance, mais le bébé s’en fout, c’est la famille qui est contente. Pareil, on amène des fleurs aux enterrements, mais le défunt s’en fout, et sa famille, ben je ne les aime pas."

Mes sincères condoléances: mémoires incroyables d’un croque-mort, un livre de Guillaume Bailly, aux éditions de l’Opportun.