VDM : La campagne de Dolce & Gabbana en Chine se transforme en gigantesque ratage raciste

VDM : Ce devait être l’un des plus gros évènements de l’année de la marque et c'est devenu l’un des plus gros fails de son histoire.

Publicité
NewsPar VDM /jeudi 22 novembre 2018 05:00Illustration- © iStock

Parfois, on rate un grand succès pour un petit détail, un appareil mal réglé, une directive mal comprise ou juste un grain de sable égarédans les rouages d’un plan génial. D’autres fois, on se plante d’un bout à l’autre et la catastrophe prend une ampleur totalement inattendue. C’est à cette seconde catégorie qu’appartient le fail de Dolce & Gabbana (D&G) quia conduit à l’annulation de son “Great Show” prévu à Shanghai, en Chine, mercredi 21 novembre au soir.

Voir cette publication sur Instagram

欢迎收看Dolce & Gabbana “起筷吃饭” 第1弹。 今天我们将率先向大家展示, 如何用这种小棍子形状的餐具, 来吃意大利伟大的传统玛格丽特披萨。 Welcome to Episode 1 with Dolce&Gabbana’s “Eating with Chopsticks”. First up today is how to use this stick shaped cutlery to eat your GREAT traditional Pizza Margherita. #DGLovesChina #DGTheGreatShow

Une publication partagée par Dolce & Gabbana (@dolcegabbana) le

Représentant aujourd’hui un tiers des dépenses mondiales dans le luxe, l’Empire du Milieu constitue une cible de choix pour une marque comme D&G. Pour en séduire l’exigeante population, le créateur italien avait donc prévu un gigantesque événement accompagné d’une campagnepublicitaire largement diffusée sur les réseaux sociaux du pays. Seul problème, celle-ci montre une jeune femme chinoise en train de galérer à manger des plats italiens avec des baguettes jusqu’à ce qu’une voix d’homme lui explique comment faire. Le tout dans un kitsch visuel et musical digne des pires clichés.

Il n’en fallait pas plus pour que les réseaux sociaux chinois, connus pour leur puissance et leur réactivité, ne s’en prenne à la marque. Orientalisme, paternalisme, racisme, mépris de la culture et de l’évolution du pays, les qualificatifs attribués àces vidéos ont dû faire exploser le cerveau des communicants de D&G. Mais ça ne s’arrête pas là puisque le designer de la marque, Stefano Gabbana, a qualifié la Chine de pays de merde dans une conversation instagram rapidement rendue publique. Ce dernier affirmera que son compte avait été hacké sans que cela puisse être prouvé.

Voir cette publication sur Instagram

As @dolcegabbana prepares to mount their next runway show in Shanghai this coming evening (7:30PM) and the rest of Instagram fawns over what’s sure to be an overly lavish “love letter” to China, we’ll be wondering if we’ll see chopsticks as hair ornaments, take-out boxes as purses, or even kimonos misappropriated as Chinese costume. Time will tell. For now, we’ll let y’all simmer on this DM between Stefano and Dieter @michaelatranova (chronology is reversed in slides). Word has it that they’re still in the process of model casting (over 200 Asian girls scheduled)...wouldn’t let them walk the show if we were their agents lol. Also, curious what the Chinese government will think of their country being called shit basically...especially considering how strict they are on who to allow to enter the country on work visas based on a thorough social media background checks. • #DGTheGreatShow #DGlovesChina #runway #fashionshow #cancelled #racism #dolceandgabbana #altamoda #rtw #dgmillennials #stefanogabbana #shanghai #chinese #china #wtf #dumb #lame #asianmodel #asian #dietprada

Une publication partagée par Diet Prada ™ (@diet_prada) le

Quoi qu’il en soit, une nouvelle polémique se déclenche et plus de 120 millions de messages négatifs sur le sujet sont postés en ligne. Les stars chinoises et les journalistes de mode décident donc se retirer, suivis par les mannequins. C’est dire la catastrophe. Résultat : report sine die de l'événement et fracture profonde avec le premier marché du monde. De la com’ comme on l’aime quoi.

Et vous, avez-vous déjà été choqués par une campagne de pub ? Ou juste outrés par sa bêtise crasse ?