VDM : Ils prennent un couloir à contresens pour prendre le métro et doivent payer une amende de 60 euros : internet s'indigne

VDM : Vous aussi, vous prenez par des raccourcis, au risque de prendre des chemins à contresens pour vous éviter de faire de longs détours . Sachez que ça peut désormais vous coûter la peau du cl si un contrôleur rôde dans le coin. VDM.

Publicité
NewsPar VDM /lundi 5 mars 2018 09:30

Oui, vous avez bien lu, ce n’est pas une blague de mauvais goût. Maintenant, on peut également se prendre une poire si on se fait griller en train de prendre un raccourci à Châtelet, parce qu’après des retards à répétition, vous souhaitez rentrer plus vite chez vous.

La semaine dernière, quelques personnes, qui n’ont rien fait de mal à personne, à priori, en ont fait les frais. Et une fois de plus, la RATP en prend pour son grade. Non, payer votre Pass Navigo ne suffit pas.

Ces personnes, très mécontentes, ont partagé leur sentiment d’injustice sur le réseau social Twitter. Cet utilisateur, par exemple, a même partagé une photo d’une amende prise par une proche, et qui est tout simplement honteuse, au vu des circonstances, puisque l’usagère était enceinteau moment des faits :

Merci à @GroupeRATP pour m'avoir mis une amende, après avoir osé prendre un couloir en sens interdit ! #racket @ClientsRATP @lemondefr @LeParisien_75 @Ligne1_RATP

— Lucile Froquet (@lucilefqt) 27 février 2018

60€ d’amende sans préavis pour une femme enceinte qui prend un couloir à contre-sens. Bravo pour ce racket facile. Par contre il y a toujours autant de mendiants réguliers, de fraudeurs sans tickets, de pickpockets... cc: @le_Parisien @lemondefr #TransportsIDF @Ligne1_RATP pic.twitter.com/OUCfDqHIbe

— Nicolas MATTIOCCO (@MaKyOtOx) 27 février 2018

L’utilisatrice en question, qui emprunte le raccourci pour atteindre plus rapidement la ligne 1 depuis la station Concorde, a été interrogée par BFMTV: «Ils m’ont demandé mon titre de transport qui était valide, ils l’ont confirmé. […] Ils m’ont demandé de me mettre sur le côté et m’ont annoncé une verbalisation de 60 euros pour avoir circulé en sens interdit.» Tout en sachant que la non-validation d’un titre de transport ne coûte que 35 euros.

Paris: elle prend un couloir du métro à contre-sens, la RATP la sanctionne d’une amende de 60€ pic.twitter.com/hBWs6tcBE8

— BFMTV (@BFMTV) 5 mars 2018

D’autres internautes ont également partagé leurs propres expériences, et l’agent RATP qui a verbalisé la première utilisatrice revient souvent dans la conversation, étrangement.

Ma copine à reçu la même contravention par le même agent, on a fait réclamation. C'est tellement inadmissible et injustifiable

— Sam 🤫 (@BodinSamuel) 27 février 2018

J'ai été verbalisée ce matin pour le même motif et par le même agent. Je suis juriste, je suis allée consulter les articles de loi et je n'ai pas trouvé l'interdiction relative au sens interdit. Faites comme moi, une réclamation à la RATP et au ministère des transports ! #racket

— Lucile Froquet (@lucilefqt) 27 février 2018

Certains profitent de ce tweet pour exprimer une fois de plus leur dégoût face à la situation. Et face à l'état général du réseau.

Plus facile de verbaliser une femme enceinte que d’aller virer les fumeurs de crack ou les pickpockets... des hommes des vrais à la ratp.

— Lu de Lu (@LudeLu77) 3 mars 2018

ha ben bravo la RATP. Il y a des stations où prendre le sens interdit fait économiser presque 200m de marche. On dirait que c'est fait exprès pour rajouter des détours (ex changement à Reaumur-Sebastopol de la 4 nord vers 3 est)

— Nicolas Charles (@nico_charles) 2 mars 2018

Tous les jours on a des retards pour des pannes diverses et variées, tous les jours on se demande cb de tps on va mettre pour aller et rentrer du travail. Pour prélever 80 balles par mois et trouver des amendes ils sont forts, mais pour assurer un service correct ya plus personne

— Blablabla (@_HKev_) 2 mars 2018

La RATP rakette ses voyageurs au lieu de s’occuper de la VRAIE SECURITÉ DES FEMMES et des USAGERS sans oublier les FUMEURS DE CRACK et les DEALEURS, les MANDIANTS...etc... VERBALISER Monsieur et Madame tout le monde c’est tellement facile et injustifié ! @ClientsRATP = VOLEURS !

— Alain ROLLAND (@alainrolland001) 2 mars 2018

Enfin, quelques personnes ont tenté de prendre la défense de la société de transports en commun, tant bien que mal :

Vous ne respectez pas le règlement et vous râlez ensuite d'être verbalisé. Et après on s’étonne de l'augmentation des incivilités...

— Nicolas Rignault (@Nicolaaaasssss) 2 mars 2018

Suite à la polémique, la community manager du compte Twitter du service client de la RATP s’est finalement justifiée en expliquant que les sens interditsétaient signalés par un panneau et que la réglementationétaitdisponible dans les stations. Bon, par contre, c’est écrit en tout petit, quoi. Mais c'est écrit.

Anne, les sens interdits sont justement signalés à l'entrée des couloirs en question, ces panneaux sont généralement accompagnés de ce symbole ⛔. Par ailleurs, la règlementation est affichée dans ttes les gares et stations : https://t.co/uMQ5eAwYsU Bonne journée. Izia

— Service client RATP (@ClientsRATP) 2 mars 2018

Effectivement, d'aprèsl’article 15 de l'arrêté préfectoral du 9 décembre 1968 qui règlemente le réseau parisien du métro, il est écrit noir sur blanc qu’emprunter des contre-sens est interdit. Ça va être compliqué de contester l’amende, du coup, on imagine.

Bon courage pour lire le mode d'emploi si vous êtes presbyte, hein (heureusement qu'on peut agrandir, maisce pavén'est pas spécialement motivant) :

Certains se demandent s’il n’aurait pas été plus convenu de donnerun avertissement avant de directement sortir une contravention. Surtout lorsque l’on songe au nombre exorbitant d’incivilités faites et subies par les utilisateurs du réseau chaque jour.

Des fraudeurs, pickpockets, harceleurs et autres exhibitionnistes à celles et ceux qui s’assoient sur les strapontins dans une rame remplieou qui empiètent délibérément sur l’espace vital des autres... on est plutôt servis.Et ce ne sont pas des petits panneaux affichés au fond des rames qui parviendront à résoudre le problème.

Que pensez-vous de ces amendes ? Est-ce juste? L’utilisatrice aurait-elle dû respecter le règlement? L’amende est-elle un abus? On veut votre avis en commentaires!