VDM : Il fait seize courses cyclistes en six mois d’arrêt maladie

VDM : Si seulement il s’était contenté de tournois de Fortnite...

Publicité
NewsPar /lundi 19 novembre 2018 10:00Illustration- © iStock

Il y a des gens qui ne doute de rien. Et à n’en pas douter, Victor*, un manutentionnaire de 34 ans vivant à Saint-Brieuc, dans les Côtes-d’Armor, fait partie de ceux-là. Et pour cause, la Justice française considère qu’il a participé à au moins 16 courses cyclistes durant l'arrêt de travail de six mois qui lui a été délivré pour un mal de dos. Le premier de ces évènements sportifs ayant eu lieu dès le lendemain de son rendez-vous chez le médecin.

Saint-Brieuc. Il participe à 16 courses cyclistes pendant son arrêt de travail https://t.co/rSbwzPGiuI pic.twitter.com/Q9w073KvBB

— Le Télégramme (@LeTelegramme) 15 novembre 2018

Mais le panache de Victor ne s’arrête pas là. En effet, ce passionné de la pédale n’a pas hésité à vanter ses exploits sportifs sur les réseaux sociaux. Ce qui a évidemment mis en colère ses collègues qui, pendant ce temps, devaient compenser son absence en travaillant plus que d’habitude. Ce n’est pourtant qu’après une demande de reclassement de sa part que son entreprise s’est décidée à déposer plainte et à engager une procédure de licenciement.

Et si Victor n’est pas vraiment ungénie de la discrétion, ce n’est pas non plus un expert pour se trouver des excuses. Face à la présidente du tribunal, il a simplement déclaré que son médecin ne lui avait pas dit de ne pas faire de vélo. Une défense qui aurait certainement pu fonctionner pour justifier une balade dominicale ou un tournoi de belote mais pas pour seize courses en équipe et comportant un enjeu compétitif. Surtout quand on sait qu'il s'est supposément blessé en soulevant un colis de brioches de seulement six kilos.

Malgré tout, Victor peut encore s’en sortir. Faute de preuve formelle que la douleur dont il dit souffrir l’empêcherait de faire du vélo, la Justice a demandé une expertise médicale et a mis l’affaire en délibéré au 31 janvier 2019.

Et vous, quel est le pire coup que vous a fait un collègue ?

(*) Le prénom a été modifié