VDM : IKEA : un père et sa fille en garde à vue pour avoir mal scanné des couvercles

VDM : Un père et sa fille ont été placés en garde à vue pendant plusieurs heures. Leur crime ? Avoir oublié de scanner des couvercles de bocaux. Et pour IKEA, c’est très, très grave.

Publicité
NewsPar VDM /jeudi 11 octobre 2018 05:00Illustration- © Capture écran Twitter

Mardi dernier, sur Twitter, Émilie, une jeune étudiante de 21 ans, a raconté son histoire dans un thread. Celui-ci sera retwitté plus de 30000 fois. En même temps, à la lecture du premier tweet, on a qu'une envie c'est en savoir plus : "Bon je vais raconter comment je suis allée en garde à vue à cause des tupperware d’IKEA".

Bon je vais raconter comment je suis allée en garde à vue à cause des tupperware d'IKEA pic.twitter.com/qAL3CMaVBW

— Emilie (@thepeacefulriot) 9 octobre 2018

Mais alors, quel est le crime horrible commis par Émilie? Avoir volé un canapé au nom imprononçable? Être à la tête d’un trafic de crayons à papier gratuits made in IKEA? Vous allez être déçus, car ce n’est rien de tout cela.

En pleine séance de shopping avec son père au IKEA de Strasbourg, la jeune femme oublie de scanner les couvercles d’une série de bocaux en verre à une caisse automatique. Ces derniers possèdent leurs propres codes-barres. À la suite de cette erreur, ils sont interceptés par un vigile. La discussion tourne mal alors que le père tente de plaider sa bonne foi. Le ton monte, et le directeur appelle la police. Ils sont embarqués pour vol à l’étalage organisé à plusieurs.

Eh oui, on ne rigole pas avec les couvercles! Le père et sa fille sont alors placés en garde à vue, dans des cellules séparées, comme s’ils étaient des gros gangsters. Leur ADN est même prélevé.

Ils seront finalement libérés au bout de 3 heures par un membre du commissariat. Aujourd’hui, le père et sa fille rigolent de cette situation. L’enseigne suédoise s’est même excusée sur Twitter et s’engage à retirer sa plainte.

IKEA France a été informée d'un incident survenu le 1er octobre dans l'un de ses magasins. Nous privilégions toujours le dialogue et regrettons sincèrement cette situation. Nous nous engageons à retirer notre plainte et nous présentons nos excuses.

— IKEA France (@IKEA_France) 10 octobre 2018