VDM : Fléchettes : un joueur accusé de péter pour déconcentrer son adversaire

VDM : Ce mec vient peut-être d’inventer la triche parfaite, invisible et intraçable.

Publicité
NewsPar VDM /lundi 19 novembre 2018 05:00Illustration- © iStock

Moteurs miniatures cachés dans les vélos, empoisonnements de joueurs ou encore ballons de foot US dégonflés, nombreux sont les scandales improbables qui ont marqué l’histoire du sport mondial. Mais rien du niveau de celui du Grand Chelem 2018 de Wolverhampton, un tournoi de fléchettes de premier ordre. Et pour cause, l’un des compétiteurs accuse son adversaire d’avoir pété pour le déconcentrer.

Aussisurréaliste soit-elle, cette accusation fait du bruit chez nos voisins britanniques où les fléchettes sont un sport populaire très suivi à la télévision. Pire, la polémique porte sur un match important à l’issu duquel l’accusé, le champion écossais Gary Anderson, a gagné son ticket pour les quarts de finale de la compétition. Gros enjeu donc.

😳 Darts farts ... Scottish champ Gary Anderson denying farting on stage is the funniest thing you'll see today 😂 pic.twitter.com/oANyEjJaUm

— Herald Sun Sport (@heraldsunsport) 18 novembre 2018

Toutefois, cette histoire reste encore franchement obscure. Car si le Néerlandais Wesley Harms a ouvert le bal des accusations, son adversaire ne s’est pas privé de lui retourner la politesse. Après avoir juré sur la vie de ses enfants qu’il était innocent de la puanteur qu’il dit avoir lui-même senti, il a rappelé que plus l’odeur était “irrespirable” plus son adversaire jouait bien. Et que ce dernier pourrait donc en être à l’origine. De quoi semer encore un peu plus le doute.

Si elle décide d’ouvrir une enquête, la Fédération Mondiale de Fléchettes (WDF) - car oui, une telle chose existe - devra donc répondre à deux questions que personne ne s’était posé jusque là. La première est d’ordre technique : une odeur de pet, aussi horrible soit-elle, peut-elle empêcher de lancer correctement ? La seconde contient quant à elle le dénouement de cette affaire : peut-on remonter avec certitude à l’origine d’une flatulence ?

Et vous, un avis sur le sujet pour aider la WDF ? Une expérience similaire à partager ? On vous écoute !