VDM : En surpoids, elle se photographie dans l’espace public pour capturer le regard des passants sur elle… et c’est édifiant

VDM : Quand on est différent, les autres trouvent toujours le moyen de nous le faire savoir. Regards hostiles ou amusés, ignorance, dédain… pour certains, les années collège ne se sont jamais arrêtées. Cette jeune femme en surpoids a décidé d’immortaliser son quotidien pour en faire une œuvre d’art.

Publicité
NewsPar VDM /mardi 6 mars 2018 10:30

Haley Morris-Cafiero est une photographe, mais surtout une «performeuse, une artiste, une provocatriceet une spectatrice », selon sa biographie, disponible sur son site. Cette diplômée de l’université de Floride du Nord, qui a déjà reçu de nombreux prix pour son travail, peut se vanter d'avoir un joli palmarès de publications. Le Monde, New York Magazine, Salon, de nombreux médias ont apprécié et relayé ses photographies, dont le thème récurrent est l'apparence physique notre rapport avec lui.

Et ce choix n’est pas anodin, puisque Haley elle-même souffre de son reflet, différent de ceux que l’on peut croiser au détour d’un magazine. Haley, atteinte d’unehypothyroïdie, et qui a souffert de troubles de comportement alimentaire (TCA),a un corps qui n'esten effet pas validé par les normes de notre société. L’artiste a donc voulu se rendre dans les lieux où elle se sent le moins à l’aise pour se photographier avec des passants – une façon d’exorciser ses maux. Cette initiative a donné naissance au projet «Wait Watchers», une expérience sociale sous la forme d'un book.

La photographe avait alors pris le temps de poser son appareil photo sur un trépied pour se photographier en faisant des activités tout à fait normales, comme marcher ou bien manger une glace.

Seulement voilà: après la publication de ses photos, la jeune femme avait reçu de nombreux commentaires l’encourageant à faire du sport, à mieux se vêtir ou à se maquiller. Quoi, le monde aurait-il mal comprisle fond du message ? Affirmatif, les amis. Et c’est plutôt inquiétant, quand on y pense.

Cet épisode a donc donné envie à Haley de renouveler l’expérience, en se concentrant cette fois-ci sur les regards des passants – ainsi que les jugements qui peuvent découler de leurs regards. Haley affirme que désormais, elle se fiche éperdument de ce que les gens pensent d’elle et que cette expérience n’a pas pour but de nous mettre mal à l’aise. «Je ne fais pas ça avec agacement. Je considère mon travail comme une expérience sociale. Mes photos ne sont pas là pour qu'on se dise «j’t’ai eu!», et encore moins pour faire du sensationnalisme. Je considère ça comme un baromètre de la société, vraiment» déclare-t-elle à Bored Panda.

Bien évidemment, l’expérience a été particulièrement débattue. Quand des internautes se révoltent, d’autres estiment qu’il n’y a «rien de mal», et que tous les regards lancés ne sont pas hostiles, que certains arborent un sourire, mais que ce sourire n’est pas spécialement moqueur ou destiné à la photographe.

Et vous, qu’en pensez-vous? Quel est votre avis sur cette série de photos?