VDM : Bon plan VDM : vendez votre caca pour aider la science

VDM : Il n’y a pas que le prix de l’essence qui grimpe, il y a aussi celui du caca.

Publicité
NewsPar /vendredi 23 novembre 2018 10:00Illustration- © iStock

Ne nous mentons pas, il est assez rare que la flambée des prix soit à l’avantage des citoyens. Mais pour une fois, c’est le cas car il s’agit de celui de votre caca, que l’Assistance Public - Hôpitaux de Paris achète désormais pour 50 euros. Oui, on parle bien de la charmante matière odorante produite chaque jour par votre corps. Celle dont le nom sert, dans la plupart des langues, à qualifier tout ce qui est mauvais, nul ou méprisable.

La vie dma mère jvais donner mon caca pour 50 euros pic.twitter.com/YZMBHrfKCL

— o’zey🇺🇸 (@94bdks) 21 novembre 2018

La question qui se pose immédiatement, c’est pourquoi quelqu’un voudrait acheter ça.La réponses est toute simple : ce que vous balancez dans l’infini réseau de canalisations que Milan Kundera appelait “les venises de merde” a de nombreuses propriétés.Si bien qu'il arrive même qu'onen greffe dans l'organisme de certains patients. Oui, oui, mais pas sous sa forme originelle.

Lagreffe de sellesest même considérée comme une technique ultra prometteuse dans la lutte contre des pathologies aussi variées que la malnutrition, certains autismes, la maladie de Crohn et, dans le cas présent, la rectocolite hémorragique. En fait, les Pays-Bas ont même récemment ouvert une “banque du caca” pour faire avancer la recherche sur le sujet. Ouais, ça fait tout de suite moins rire.

Les Pays-Bas créent une «banque du caca» pour la recherche - le meilleur titre d’article de l’année 2018 https://t.co/ptOltp2ODv

— Clément aka Star-Blog💫 #GardiendelaBlogosphère (@Monkey_D_Kito) 21 novembre 2018

Si cela vous donne envie de donner de votre personne, ou simplementde vous faire un peu de tune, sachez qu’il y a de fortes chances que vous puissiez participer au projet de l'hôpital Saint-Antoine. Il suffit pour cela d’avoir entre 18 et 49 ans, d’être affilié à un régime de la sécurité sociale française et de ne pas suivre de traitement, à l’exception d’une contraception. Bref, pour une fois que vous avez l’occasion de transformer de la merde en or, faites vous plaisir. Seul problème, depuis que l’annonce a été relayée sur les réseaux sociaux, les candidatures explosent.

Et vous, que seriez-vous prêts à donner à la science, gratuitement et contre rémunération ?

Breaking News : L'étude, et donc le don de caca, à cause d'une situation devenue ingérable : avalanches de mails, candidats se pointant sans rendez-vous, etc. Mais pas de panique, tout devrait se rétablir rapidement.